Découvrez notre nouvelle campagne de recrutement

[Emploi],[Entreprise] - publié le
Découvrez notre nouvelle campagne de recrutement
 Le 5 Octobre dernier, Phone Régie était présent au salon Paris pour l’emploi, l’un des plus grands salons généralistes de France. A l’occasion d’un Facebook Live, Maelle est allée à la rencontre des équipes Phone Régie présentes sur place pour en savoir davantage sur les possibilités d’évolution, sur les profils recherchés, etc. Une belle occasion de présenter la nouvelle campagne de recrutement Phone Régie !
Découvrez notre nouvelle campagne de recrutement - Slide 1
Découvrez notre nouvelle campagne de recrutement - Slide 2
Découvrez notre nouvelle campagne de recrutement - Slide 3

Avec cette nouvelle campagne, Phone Régie casse les codes classiques de l’accueil et répond à plusieurs objectifs : valoriser les métiers de l’accueil, rajeunir et rafraîchir l'image du métier et mettre en avant le tremplin qu'il représente pour les salariés. Et pour preuve, aujourd’hui, 30% des collaborateurs au siège et dans les agences en région sont issus de la mobilité interne. Les hasthags #Feelgoodspecialist #Impulseurdesourires #Englishspeaker correspondent aux profils recherchés, aux compétences indispensables à avoir pour les hôtes et hôtesses d’accueil.

« Etre hôte d'accueil chez Phone Régie ce n'est pas qu'un job, c'est être l'ambassadeur d'image de l'un de nos clients via un poste polyvalent, indispensable au bon fonctionnement d'un siège de société: un métier qui nécessite un véritable savoir-être auquel nous apportons le savoir-faire qui permet de maîtriser tous les process et missions inhérents au poste », déclare Houda Khalil, Responsable Sourcing & Communication RH chez Phone Régie, lors d’une interview pour Studyrama.

Cette campagne est le reflet de nos collaborateurs et retranscrit leur ressenti sur le métier. « Dépassez vos préjugés sur les métiers de l'accueil, car nous n'en avons pas et c'est tout l'objet de cette nouvelle campagne ! », conclut Houda.

Pour découvrir le Facebook live, cliquez ici

Pour lire l’article, cliquez ici